tuktuq_comp_recadreetuktuq__05

Auteur : Robin Aubert

Année : 2016

Genre : fiction

Durée : 94 minutes

Programme de Résidence de PRIM

 

Un caméraman est envoyé dans un petit village du Nunavik. Son travail consiste à tourner des images d’archives pour le compte du Gouvernement Libéral. Se liant d’amitié avec une famille inuit, il prend connaissance de leurs traditions en lien avec la richesse du territoire. Parallèlement, il apprend que l’on devra bientôt déporter le village et ses habitants en raison d’exploitations minières. Confronté aux conversations téléphoniques avec son employeur et son ex copine, le caméraman remettra en question ses propres idéaux et le but véritable de sa venue en ces terres.

 

Pentalogie des 5 continents
Intitulé FANTÔMES ET VOYAGES, cette «pentalogie des 5 continents» a pour but de dépeindre des personnages qui, confrontés à un territoire étranger, tentent de reprendre le contrôle de leur destinée. Ces films sondent la psychologie humaine, l’identité et le subconscient. Mais au-delà du sujet, il y a le geste, «l’acte de faire». Le goût d’explorer, lâcher son fou. Ne pas me soucier des paramètres institutionnels. Se laisser guider par l’instinct, tourner sur le vif. Être libre de toute attache cinématographique. Le but premier de cette «pentalogie» est de pouvoir créer sans balises, ni règles de base.
TUKTUQ (prononcé touktouk et qui veut dire Caribou en Inuktitut) marque le deuxième volet de cette pentalogie. À QUELLE HEURE LE TRAIN POUR NULLE PART (prix Gilles Carle RVCQ 2009) représentait le continent Asie. TUKTUQ évoque celui de l’Amérique. Quoi de mieux que d’exprimer l’Amérique par ceux qui ont foulés le continent les premiers.